L’économie du patrimoine, un atout pour la Région

Print Friendly, PDF & Email

Les journées du patrimoine en Languedoc-Roussillon ont connu un énorme succès populaire. C’est la confirmation éclatante que le patrimoine régional peut constituer un réel facteur de développement économique. Selon des études faites en 2006, le patrimoine a généré  1,3 milliards d’euro de retombées économiques dont près de 400 millions d’euro en économie directe. Le patrimoine régional avait attiré 3 millions de visiteurs. Depuis,  l’attrait pour le patrimoine régional s’est fortement accru. La Région considère donc que celui-ci est une priorité et elle y consacre depuis 2004 des moyens croissants, autour des trois maillons de la chaîne  patrimoniale.

1) La connaissance du patrimoine avec le transfert du service de l’Etat dédié à l’inventaire général du patrimoine régional ( 100 000 euro)

2) la restauration du patrimoine: plus de 250 communes ont été aidées par la Région pour la restauration de leur patrimoine protégé. En 2010 un budget de 1,7  Millions d’euro y est consacré.

3) la valorisation du patrimoine : la Région soutient en priorité les projets touristiques et culturels portants sur 5 thèmes majeurs (patrimoine antique et archéologie, patrimoine fortifié, spiritualités médiévales, mémoire des villes, région carrefour des migrations. (2010 le budget est de 1, 75 millions d’euro).

La Région intervient également sur un patrimoine historique dont elle est devenue propriétaire depuis la Loi de décentralisation de 2004. Enfin elle co-finance le fonds d’acquisition d’oeuvres d’art à hauteur de 300 000 euro.

Valoriser et promouvoir le patrimoine régional participent au développement économique.