Déclaration d’Henry GARINO, Président du Groupe Communiste, Républicain et Citoyen, de Jean-Claude GAYSSOT, Vice-Président communiste, de Jean-Paul BORE, Conseiller Régional communiste

Print Friendly, PDF & Email

En Languedoc-Roussillon, l’enjeu du deuxième tour des élections cantonales revêt

une dimension exceptionnelle.

Hier, les abstentionnistes sont devenus le plus grand parti et le FN a vu son score progresser dangereusement. Il va être présent au second tour dans 35 cantons.

Aujourd’hui, le FN compte sur la démobilisation des électrices et des électeurs progressistes et républicains et sur le soutien d’une partie de l’électorat de droite pour installer durablement le rejet de l’autre, la haine et la violence en Languedoc-Roussillon. Nous devons tout faire pour éviter ce malheur.

Face à ce danger, dans le cas de duel avec le FN, nous appelons nos concitoyens a voter massivement dans chaque canton pour le candidat de gauche ou de droite arrivé en tête. Pour nous, les choses sont claires : toutes les forces de gauche, progressistes et républicaines et tous leurs candidats du premier tour doivent se mobiliser pour faire barrage aux candidats de l’extrême droite et voter pour le candidat républicain.

S’agissant de candidats de gauche en tête au premier tour, ils renforceront  les majorité de gauche dans les départements afin de mettre en œuvre des politiques qui rassemblent et non qui divisent, qui répondent aux intérêts de la population.