LoRdi

Print Friendly, PDF & Email

Lorsque j’entends les interventions de l’opposition UMP et FN, aujourd’hui, j’ai le sentiment d’être revenu six ans en arrière, où déjà, ils rejetaient le projet de la gratuité des livres scolaires pour tous les lycéens, du public comme du privé.

Aujourd’hui tout le monde est ravi et bientôt il en sera de même avec  loRdi.

Comment ne pas adhérer à ce projet qui permettra à nos jeunes d’être sur un même pied d’égalité? Comment refuser de mettre en oeuvre pour notre Jeunesse, de véritables conditions d’égalité des chances leur permettant de suivre des études dignes de notre pays. Lorsqu’on examine les statistiques sur les revenus de la population de la région, on peut être fier que notre assemblée prenne de telles mesures. Alors c’est vrai, cela tranche avec les suppressions de postes dans l’éducation nationale et les coupes sombres qui mettent à mal le service public. On comprend que la droite et le Fn alliés encore une fois contre tout ce qui va dans le sens de l’égalité des chances soient gênés aux entournures. Comment ne pas souhaiter faire participer nos Jeunes à la révolution numérique de ce XXIème siècle ? Et bien la gauche, encore une fois se différencie de la droite et du FN ; Vous aller voter ensemble, sans doute un signe des temps. Ce projet de LoRdi, ce n’est pas un gadget, c’est, certes la concrétisation d’une promesse électorale faite à la Jeunesse du Languedoc-Roussillon, mais c’est surtout permettre à tous les lycéens de se former aux nouvelles technologies qui sont devenues indispensables dès le lycée. C’est permettre à chacun de nos jeunes d’accéder aux mêmes sources d’information, c’est leur donner un outil supplémentaire de connaissance et de savoir. C’est agir pour la formation, élément essentiel dans un parcours professionnel, car l’emploi reste la priorité absolue de notre action. C’est donner les moyens d’apprendre, et ce quel que soit le niveau social des parents,  LoRdi c’est l’outil pour tous, c’est le refus de toute les discriminations Enfin, LoRdi est le résultat d’une concertation entre le Rectorat et la Région, avec les équipes pédagogiques. La concertation a été essentielle, elle a pris du temps peut-être, mais aujourd’hui, le Rectorat, les parents d’élèves nous remercient d’avoir su les consulter. J’ai aussi pu personnellement mesurer l’intérêt de la démarche, auprès des membres du Conseil régional des jeunes, le 19 mars dernier, qui réunissait des lycéens mais pas seulement, ils nous ont fait part de leurs premières impressions, et toutes leurs remarques ont été encourageantes dans la poursuite du déploiement de LoRdi.

Sur ce projet de distribution gratuite de LoRdi, l’UMP et le Front national ont voté « contre« , et le Nouveau Centre s’est « abstenu »

Jean-Paul BORE

Conseiller Régional Délégué