200 manifestants pour défendre la ligne Carcassonne-Quillan

Print Friendly, PDF & Email

Ce lundi 9 mai à 11 heures, à l’appel de l’ALF, association de défense et de promotion de ligne ferroviaire Carcassonne-Quillan, près de 200 manifestants ont arrêté le TER quelques minutes à l’arrêt de Flassian, à Limoux.

En présence de nombreux élus locaux départementaux et régionaux, les manifestants ont réclamé le respect des engagements pris par tous les financeurs (Etat, Région, RFF, SNCF) d’engager des travaux pour la régénération de cette ligne.

Présent à cette manifestation, Henry Garino a rappelé devant la caméra de France 3, que ces travaux de régénération étaient inscrits au Contrat de projet Etat Région 2007-2013. Un premier volet concerne le tronçon Carcassonne-Limoux, pour un montant de 9 Millions d’euros. A ce jour, seule, la Région s’est engagée à hauteur de 3 Millions d’euros. L’Etat n’a pas encore pris sa part, ni RFF. De plus, la majorité régionale veut expérimenter la TER à 1 euro sur cette ligne, au printemps 2012. C’est dire, qu’il faut engager ces travaux de régénération sans tarder. D’autres actions seront peut-être nécessaires pour mettre encore plus de pression sur l’Etat et RFF.