Inauguration du Festival international du roman noir – Frontignan

Print Friendly, PDF & Email

Quelques éléments financiers – Association Soleil noir aidée depuis 2008 à hauteur de 25 000€.Une des rares manifestations aidées par le Centre national du livre.Points phares de cette année Thème du festival : métamorphose du héros Particularité du polar et de la littérature policière en général : genre littéraire qui se vend particulièrement bien. Les lecteurs en sont parfois des « addictifs ».

Histoire du polar : l’évolution du héros est révélatrice d’un rapport à la société. La réémergence du détective, la récurrence des héros et la question de leur féminisation sont autant de problématiques actuelles.La charte des manifestations sera présentée le samedi 25 juin, 10h30.Proposition de discours C’est la 14ème année que le festival international du roman noir, mieux connu sous le nom codé de FIRN, explore ce mauvais genre avec toute l’acuité de ses organisateurs et de ses invités une fois encore.Lieu du crime? toujours le même, Frontignan, mais le criminel ne revient-il pas toujours sur le lieu du crime ? Les victimes ? Toutes consentantes : moi, vous, nous tous, lecteurs et spectateurs de littérature policière et de film du même genre.Les témoins cette année ? Des témoins récidivistes du genre ! Au premier rang desquels Fred Vargas.Nommez-là seulement, et des histoires, des personnages, et surtout un style vous viennent à l’esprit. Un héros aussi, Adamsberg.

Et nous voilà arrivés à la question du héros. Qui sont les héros du noir ? C’est justement la question posée par le festival cette année. Détectives, policiers ou parfois criminels, leur forme, leur récurrence et surtout leur métamorphose nous enseignent sur la réalité du monde et son rapport au Mal. C’est toute la force du roman noir, et de la littérature en général, de révéler le monde au travers du récit.Ce travail de révélateur est donc assumé avec la perspicacité d’un détective de notre temps par le FIRN, dans des conditions respectueuses de la charte des manifestations littéraires présentée pour la première fois lors de la Comédie du livre. L’élaboration de cette charte, pilotée par Languedoc-Roussillon livre et lecture, correspond à un engagement des professionnels du livre dans de bonnes pratiques, pour des manifestations littéraires de qualité.Je me réjouis que les organisateurs de ce festival aient participé à son élaboration, et s’en fasse les ambassadeurs demain, lors de sa présentation.Le FIRN est donc à la pointe de la modernité, pour l’organisation, pour les questions qu’il pose ! A quelle heure vous êtes-vous levé le 7 juin dernier ? A la radio, vous auriez entendu la même préoccupation par Julie Clarini, qui faisait le lien entre des affaires d’actualité récente, et la réapparition des détectives… La réponse dans un article récent de Luc Boltanski. Quand le détective se fait le double du policier, c’est la marque d’une société de classe. Le polar est perspicace sur notre époque. Et l’on comprend que depuis 14 ans, le FIRN est dans une actualité permanente.

Permanence du FIRN, métamorphose du héros. Prendre part à ses tables rondes, ses lectures, ses ateliers, c’est une authentique et récurrente expérience littéraire, mais aussi sociologique et politique. J’ai le plaisir de vous y inviter et d’y participer moi-même. Et cette année plus que toute autre, j’y partirai vite, et reviendrai tard. clin d’œil au titre phare de Fred Vargas, transposé au cinéma : Pars vite et reviens tard.

Josianne COLLERAIS
Vice-Présidente

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz