Schéma de l’Intercommunalité : toujours pas de simulations financières

PrintFriendly and PDF

Henry GARINO, présent à l’assemblée générale des maires de l’Aude le 25 juillet, est intervenu dans le débat consacré au projet de Schéma Départemental de l’Intercommunalité soumis à l’avis des élus avant la mi-mai 2011.

Il a notamment déclaré « qu’il ne fallait pas s’étonner si à ce jour aucune simulation financière n’a été présentée par Madame le Préfet pour les dix futures intercommunalités. La finalité de cette réforme territoriale est de réduire le nombre des intercommunalités afin que l’Etat récupère des moyens financiers pour son propre budget. De plus, l’enveloppe des dotations de l’Etat aux collectivités restera la même et sera bloquée pour trois ans. On peut également se poser la question à propos du zèle de Madame le Préfet qui, contrairement aux autres départements, a réduit des deux tiers les intercommunalités, qui passeraient de 29 à 10. Veut-on tester en haut lieu jusqu’où est-il possible de pousser cette réduction des intercommunalités ?»

Bien entendu, Henry GARINO a redit son opposition à cette réforme tout en réaffirmant qu’il fallait travailler au développement de la coopération intercommunale à partir des besoins sociaux de nos concitoyens. Il a montré comment la prise en charge des collèges par le Conseil général et des lycées par le Conseil régional a été bénéfique pour les élèves, les lycéens, les enseignants et les personnels.

En conclusion, il a précisé que l’intercommunalité réussie dépendra de la libre décision des élus.

Session du Conseil Régional le 22 juillet 2011

Intervention d’Henry GARINO sur les :

Projets de Schémas Départementaux de Coopération Intercommunale et réduction du nombre de syndicats

La droite est quand même gonflée de venir nous dire qu’il y a une très large concertation et que les élus décideront des intercommunalités.

Les propositions des Schémas sont parties des préfectures, nous on est là pour donner un avis. La Commission Départementale de Coopération Intercommunale  donnera un avis  mais en dernière instance ce sont les préfets qui définiront les périmètres.

Au Sénat, cela s’est joué à trois voix près. Il y a peu d’enthousiasme chez les élus.

1 – Les citoyens sont exclus du débat

2 – C’est une marche forcée qui nous est proposée

3 – Les Schémas proposés ne portent pas sur des projets mais sur des arrangements technocratiques et politiciens

Dans l’Aude, de 31 EPCI existantes on passe à 10 nouvelles entités proposées.

C’est aux élus locaux de décider de l’intercommunalité qu’ils veulent construire.

En conséquence, le groupe communiste, républicain et citoyen votera le rapport proposé qui s’oppose aux schémas départementaux proposés par les préfets.

Henry Garino
Président du Groupe
Vice-Président

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz