Historique ! Création du service public régional de l’eau

PrintFriendly and PDF

La décision de créer un service public régional de l’’eau a été prise lors de la session du Conseil régional le 1er septembre 2011. Les élus de l’’UMP et ceux du Front National se sont abstenus. Tous les élus de gauche ont voté pour ainsi que ceux du Nouveau Centre.

Cette décision est très importante, on peut même la considérer comme historique.

En effet, la gestion de la ressource en eau doit être envisagée comme partie intégrante du développement économique de nos territoires. Depuis 2004, la maîtrise de l’eau a été un chantier prioritaire de la Région. L’ensemble des équipements hydrauliques concédés à BRL (100 km de canaux, 5000 km de canalisations et une centaine de stations de pompage) ont été intégrés dans le patrimoine de la collectivité régionale en 2008.

L’engagement dans la démarche AQUA 2020 et le lancement du projet AQUA DOMITIA (extension du réseau d’eau brute sur 130 km) ont pour objectif de préserver les milieux aquatiques fragiles et de sécuriser l’alimentation en eau potable.

Ce faisant, la Région a posé les bases d’un nouveau service public régional : le service public régional de l’eau. Elle doit aller plus loin dans la maîtrise de l’eau pour favoriser la solidarité entre tous les différents bassins versants en travaillant sur une approche de supra bassin versant.

Le service public régional de l’eau poursuit deux objectifs :

1) développer une gestion concertée et économe des ressources en eau,

2) assurer l’approvisionnement durable en eau des populations et des activités économiques tout en préservant les milieux aquatiques.

La gouvernance de ce service doit permettre à la Région d’assumer le rôle de  » chef de file  » dans la gestion durable de l’eau à l’échelle régionale.

Le Bas Rhône et du Languedoc (BRL) aménageur et gestionnaire de l’eau sera un acteur majeur du service public régional de l’eau. Dans ce cadre, la société BRL doit évoluer vers une société d’économie mixte locale gouvernée par un CA tout en gardant les attributs d’une société d’aménagement régional (la Région détient 32,74% des parts sociales de BRL.)

Afin de répondre à l’ensemble de ces objectifs et après les interventions des différents groupes, le Conseil régional s’est prononcé majoritairement en faveur de la création du service public régional de l’eau.

Comme l’’a souligné Henry GARINO dans son intervention,  » cette création donne du sens à nos engagements de gauche. «