Réaction du Groupe Communiste, Républicain et Citoyen sur la crise de la filière fruits et légumes

Print Friendly, PDF & Email

Nous sommes tout à fait d’accord pour que la Région apporte son soutien financier à cette opération collective fruits mûrs portée par les cinq coopératives de la vallée de la TET.

Nous devons saisir l’occasion de cette opération pour réaffirmer notre soutien à toute la filière fruits et légumes.

2011 est la pire crise que connaissent les producteurs de fruits et légumes. Depuis des semaines, les pertes vont de 20% à 40%. Pour le Président de la FDSEA des PO les pertes sont estimées entre 20 et 30 Millions d’euros.

La grande distribution se rue sur les produits les moins coûtants et notamment sur les produits d’importation pour augmenter leurs marges abusives qui pillent les producteurs et volent les consommateurs.

Ces dernières semaines, les producteurs n’ont cessé de crier leur détresse auprès du Président de la République et du Ministre de l’Agriculture.

Pour le moment rien n’a changé et la crise de la filière s’enfonce chaque jour un peu plus.

La Présidente des Jeunes Agriculteurs du Languedoc-Roussillon a alerté le 19 août dernier les élus régionaux sur l’urgence de la situation.

Elle nous dit que «la situation est humainement, socialement et économiquement dramatique ».

Elle ne cache pas que des nouvelles exploitations menacent de mettre la clé sous la porte entraînant tous les emplois qui gravitent autour.

Elle nous appelle enfin à soutenir des mesures conjoncturelles d’urgence pour éviter l’hémorragie des producteurs et des mesures à plus long terme pour préserver et consolider la production française de fruits et légumes.

Il faut que le plan présenté par le Ministre de l’Agriculture le 7 septembre soit à la hauteur de la crise et des attentes des producteurs de la filière fruits et légumes.

Pour conclure, nous pourrions adresser un message du Conseil Régional ou de son Président au gouvernement afin que celui ci prenne des mesures exceptionnelles.