Centre Régional Information Jeunesse (CRIJ)

Print Friendly

Bienvenue,

En ouvrant ces travaux, je vous apporte le salut fraternel de notre Président Christian Bourquin, très attaché vous le savez aux questions de la jeunesse.

Je ne pourrai pas rester toute la matinée car je dois me rendre à Nîmes pour une initiative sur le handicap.

L’accompagnement régional en faveur des jeunes

Souhaitant donner à la jeunesse la place qui est la sienne et de répondre dans le cadre des compétences régionales à ses aspirations, la Région Languedoc-Roussillon a souhaité mettre les jeunes au centre de sa politique régionale.

En effet, vouloir assurer l’égalité des chances et créer les conditions qui conduiront les jeunes de la région à s’y épanouir pleinement, passe inéluctablement par un véritable engagement dans l’Education, la Formation professionnelle et l’Apprentissage, mais également dans des domaines qui sont au centre des préoccupations quotidiennes de la jeunesse (logements, transports, lutte contre toutes les discriminations, santé, citoyenneté, culture …).

L’ambition de l’équipe régionale réunie autour du Président Christian Bourquin est de donner aux jeunes les meilleures conditions de vie possible.

Cela passe par une concertation étroite pour définir cette politique avec les jeunes et pour les jeunes.

Nous traversons une période particulièrement difficile en France et dans le monde et tous les indicateurs pointent des restrictions tous azimuts pour l’avenir, au nom de l’appel des marchés qui semblent tout diriger désormais, si l’on en croit tous les spécialistes qui se succèdent devant nos écrans.

Ceux qui trinquent en pareil cas sont toujours les populations fragiles.

Or, nous avons des raisons d’être inquiets pour la jeunesse. Le rapport du CESER sur la condition étudiante en LR présenté à l’ORJ montre un recul certain, comme l’observatoire de la santé qui va dans le même sens. Un chiffre seulement : 23 % – soit près d’un jeune sur quatre – renoncent à se soigner en Languedoc-Roussillon.

***

Pour les collectivités locales, il s’agit de maintenir le cap, comme nous le souhaitons dans la région, et ce malgré les menaces qui pèsent tant du point de vue de la réforme des collectivités territoriales qui vise à les obliger à se recentrer sur leurs compétences obligatoires mais aussi par la réduction des dotations qui pèse sur les finances de celles-ci.

En investissant 53% du budget régional en direction de la jeunesse, nous faisons cependant le pari de la réussite scolaire, de la formation qualifiante et de la matière grise.

Nous regrettons dans cet esprit que le projet IDEX n’ait pas été retenu, bien que nous ne désarmions pas car l’excellence est possible en Languedoc-Roussillon comme en témoignent le travail et les découvertes de nos chercheurs, que ce soit dans la recherche du Pancréas artificiel ou de la longévité des cellules. Ce secteur est aussi source d’emploi.

En effet, l’obtention d’un emploi de qualité favorise la réussite de l’insertion professionnelle et sociale tout en facilitant l’accès à l’autonomie à laquelle aspire chaque jeune.

La Région Languedoc-Roussillon mène une politique active et volontariste en direction des jeunes et aide au développement de leurs initiatives individuelles ou collectives.

Le soutien aux projets associatifs, notamment ceux portés par le mouvement de l’éducation populaire, tend également à lutter contre les discriminations et pour l’égalité des chances dans les parcours de vie des jeunes.

Parmi les outils de concertation, il y a le Conseil Régional des Jeunes (CRJ), créé en 2006 par la Région, et qui vise plusieurs objectifs :

– Développer la démocratie participative en favorisant un espace de dialogue permanent entre les jeunes et les élus régionaux, ceci afin de permettre aux jeunes de faire valoir leur expertise et leurs besoins lors de la définition des politiques régionales qui les concernent.

Il y a également l’ORJ (Observatoire Régional de la Jeunesse) qui permet à des personnes ressources de mutualiser leurs expériences et de confronter leurs expertises sur les thématiques liées à la jeunesse.

Parmi les principaux chantiers engagés par la Région pour les jeunes :

– La gratuité des manuels scolaires pour les lycéens et de l’équipement pour les apprentis.

– La mise à disposition de Lordi, cartable numérique qui a vocation à être un outil pédagogique à part entière pour tous les lycéens de seconde.

– Le nouveau Contrat d’Objectifs et de Moyens (COM 2011-2015) sur l’apprentissage entre l’Etat et la Région fut le 1er et le plus ambitieux à être scellé en France. D’ici 2015, 22.500 apprentis recevront une formation qualifiante.

– La Région s’est associée au CNFPT pour créer des CFA des métiers territoriaux. Nous avons la perspective de développement de 1 000 apprentis dans le secteur public à l’horizon 2015.

– L’aide au permis de conduire pour les apprentis à partir du 1er janvier 2012

C’est donc une orientation déterminée que nous défendrons lors du prochain débat d’orientation budgétaire qui se tiendra le 30 novembre prochain.

Jean-Paul BORE
Conseiller Régional

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz