La ligne Carcassonne Quillan est maintenant en bonne voie.

PrintFriendly and PDF

La pérennisation de la ligne ferroviaire Carcassonne Quillan, on en parle depuis plus de quatre décennies. En 1976, au moment de convergences de luttes – ouvriers, salariés et viticulteurs – sur le thème rassembleur «Vivre travailler décider au pays», le maintien de la ligne était au cœur des combats.

En 1981, avec l’arrivée de la gauche, le ministre communiste Charles Fiterman jette aux orties le fameux plan Guilhaumat qui prévoyait la suppression des lignes secondaires dont celle de Carcassonne Quillan.

Depuis, cette ligne bien qu’assurée du maintien, s’est dégradée par manque d’entretien et d’investissement. La SNCF et RFF en portent l’entière responsabilité. Avec l’arrivée de la gauche au Conseil Régional en 2004, saisissant l’occasion du renouvellement du Contrat de Projet Etat-Région pour 2007-2013, les nouveaux élus inscrivent les travaux de régénération de ligne pour un montant de 10 Millions d’euros financés à parité Etat-Région-RFF.

Depuis la signature de ce contrat, sa mise en œuvre a eu bien du mal à avancer, les freins venant essentiellement de l’Etat et de RFF. Les travaux de renouvellement auraient dû commencer en 2011. Devant cette inertie des pouvoirs publics, l’association pour le maintien et le développement de la ligne (ALF) a multiplié les actions et manifestations pour exiger le respect des engagements pris. De son côté, la Région et son Président ont mis la pression sur le Préfet de Région afin que l’Etat s’engage.

C’est maintenant chose faite. L’action conjointe de l’ALF, des élus locaux et de la Région a été déterminante. Plus rien ne s’oppose à ce que les travaux de renouvellement de la ligne Carcassonne Quillan soient engagés. La convention de financement relative aux études et aux travaux devrait être prochainement signée entre le Préfet de Région, le Président de la Région et le Directeur Régional de Réseau Ferré de France.

Le Conseil Régional réuni en session le 28 novembre est appelé à autoriser le Président Bourquin à signer cette convention.

Je ne doute pas que les élus régionaux donneront leur accord, je l’espère à l’unanimité. La pérennisation de cette ligne structurante est maintenant en bonne voie. Avec l’arrivée au printemps 2012 du train à 1€ entre Carcassonne Quillan, on peut raisonnablement s’attendre à un accroissement de la fréquentation de cette ligne.

Henry Garino
Président du Groupe
Vice-Président

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz