Les élus UMP et FN contre le train à 1 euro

PrintFriendly and PDF

Depuis l’arrivée d’une majorité de gauche à la direction de la collectivité régionale, le transport public voyageurs a connu un nouvel essor. Sur trois ans – 2007 – 2010 – le nombre de trains a augmenté de 20%. Malgré tous les efforts de la Région engagés pour élargir l’offre ferroviaire il reste encore beaucoup à faire.

La collectivité régionale entend obtenir de ses partenaires, l’Etat, la SNCF, RFF, les moyens pour développer les transports publics ferroviaires. C’est pourquoi une des mesures phares de ce nouveau mandat est le train à 1€. Le succès rencontré par cette mesure sur la ligne Nîmes Le Grau du Roi conforte la majorité régionale dans la poursuite de cette politique sociale. En effet, la fréquentation est passée de 36 000 à 106 000 voyageurs sur les deux mois de juillet et août et  a doublé pour le mois de septembre.

Fort de ce succès, le Président Christian Bourquin a proposé de poursuivre le déploiement de cette politique tarifaire notamment sur la ligne Perpignan Villefranche Vernet les Bains en décembre et sur la ligne Carcassonne Quillan pour le printemps 2012.

Les élus de l’UMP et du FN, qui nous font souvent le reproche de ne pas être à l’écoute des attentes des habitants de la région, ont voté contre le train à 1€ et les élus du Centre se sont abstenus.

Henry Garino
Président du Groupe
Vice-Président

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz