Tarifs TIPP pour 2012

Print Friendly

Dans ce contexte de crise où les politiques d’austérité frappent durement les salariés, les sans emploi et les familles, proposer de ne pas bouger les tarifs de la TIPP régionale est une bonne chose.

Cette TIPP régionale n’aurait jamais existé si l’Etat avait compensé à l’euro près les charges transférées.

Le manque à gagner cumulé sur la période de 2007 – 2012 est de 139 millions €.

Nos collègues de droite vont nous dire «  vous vous en prenez toujours à l’Etat.» Mais les faits sont là !

Les transferts de compétences ont coûté cher aux Régions et aux contribuables et ils continuent de peser sur le budget des Régions.

Ce phénomène s’est amplifié après le Grenelle de l’environnement avec la majoration de la TIPP.

L’Etat donneur d’ordre fait le Grenelle de l’environnement et en envoie la facture aux Régions et aux automobilistes.

Il n’assume pas ses compétences en matière d’investissement sur les infrastructures.

Regardez ce que doivent mettre les régions et les collectivités régionales sur les grandes infrastructures ferroviaires et routières !

Regardez ce qu’elles doivent mettre sur les infrastructures portuaires !

Il est grand temps de mettre tout à plat entre l’Etat et les Régions.

Cette question majeure a été évoquée au Congrès de l’Association des Régions de France (ARF.)

Plutôt que d’élargir les compétences régionales, les Régions proposent de clarifier les compétences Etat –Régions et d’approfondir celles qui lui sont confiées actuellement.

Il ressort de ce congrès que la situation des collectivités territoriales et des finances publiques est telle qu’une réforme de l’Etat s’impose.

C’est aussi le message fort qu’ont envoyé les grands électeurs en faisant basculer le Sénat à gauche.

Nous voterons la proposition du maintien des tarifs de la TIPP régionale.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz