Journée librairie/éditeurs

Print Friendly, PDF & Email

Madame la représentante du Directeur des affaires culturelles, Madame la Présidente de Languedoc-Roussillon livre et lecture, mesdames et messieurs, je suis heureuse au nom du Président Christian BOURQUIN et avec Noelle TISSIER, de vous accueillir dans ce lieu du Conseil Régional où l’art contemporain est chez lui.

Dans ce lieu, vous êtes aussi chez vous, car c’est un lieu d’échange et de partage de la culture, en résonance avec vos métiers du livre. Vous êtes aussi chez vous car s’arrête ici, pour un mois, l’exposition fêtant les 30 ans du prix unique du livre, et l’on peut voir les portraits des libraires de la Région photographiés par l’artiste Sylvie Goussopoulos dialoguer avec les textes d’auteurs de la région ou qui en sont proches.

Aujourd’hui, c’est même votre maison, car le temps d’une journée, le centre d’art contemporain se fait maison du livre et vous rassemble tous, acteurs du livre et de la lecture, que vous soyez auteurs, éditeurs, libraires, organisateurs de manifestations littéraires ou médiathécaires.

A l’honneur de cette journée, libraires et éditeurs, dans une vraie dynamique d’avenir pour l’ensemble des professions du livre, que la Région est fière de soutenir.

Les libraires tout d’abord, pour toute cette matinée. Avec l’Etat, la Région a soutenu et financé cette étude sur les librairies indépendantes en Languedoc-Roussillon, qui a été pilotée de main de maître par Languedoc-Roussillon livre et lecture et réalisée par Michel Ollendorf.

Puisque la matinée est consacrée à la présentation complète de cette analyse et de ses préconisations, je vais dessiner pour vous le portrait que j’en retiens.

Le Languedoc-Roussillon, c’est aujourd’hui un fort dynamisme sur tout le territoire, avec 99 librairies. Le Languedoc-Roussillon, c’est à la fois de grandes entreprises d’extrême qualité et une forte proportion de petites librairies, qui, selon les termes mêmes de Michel Ollendorf, constituent un “maillage fin” jusque dans les territoires les plus reculés. Le Languedoc-Roussillon, c’est aussi un marché dynamique, et supérieur au marché national. Le Languedoc-Roussillon, ce sont des librairies actives et passionnées, puisque plus des 2/3 des libraires mènent des animations valorisant le livre, sous forme de dédicaces, de lectures, de conférences ou d’ ateliers. De manière cumulée, ces animations représentent 464 événements par an.

Le visage que je dessine pour vous de cette librairie independante est volontairement positif, alors que le contexte est difficile pour l’économie en général, et pour celle de la librairie en particulier. Au moment où le gouvernement généralise au livre la TVA à 7%, je reste convaincue de l’exception culturelle en économie. Les libraires sont des acteurs économiques, certes, mais ils sont surtout des vecteurs de la culture. Ainsi que l’exprime Michel Ollendorf, ils rendent un vrai service public. Ces termes ne sont pas galvaudés, et c’est pourquoi je redis ici combien il est regrettable que cette TVA à 7% s’applique au livre, même le 1er avril 2012, et même avec un plan librairie décrété par le gouvernement pour pallier sa propre décision.

C’est aussi pourquoi je me réjouis de la qualité de cette étude qui  va permettre concrètement de travailler sur le soutien efficace que la Région peut continuer d’apporter aux librairies indépendantes. L’étude montre déjà que la Région est fortement présente aux côtés notamment des plus petits libraires, et qu’elle assure déjà son double rôle de soutien économique et culturel sur tout le territoire. La Région a notamment pris la décision, depuis septembre 2009, d’exonérer de la contribution économique territoriale toutes les librairies labellisées LIR ainsi que le permet la loi. Ce sont déjà des actions concrètes bien réelles. Il reste des choses à revoir et à construire. Les livres scolaires sont notamment un marché pour lequel Languedoc-Roussillon livre et lecture peut accompagner les libraires qui souhaitent y répondre. La Région réfléchit aussi à mieux cibler ses aides économiques en direction des entreprises du livre. Cette étude offre donc une formidable opportunité pour continuer efficacement à soutenir la librairie indépendante en Languedoc-Roussillon. Je remercie ici personnellement Michel Ollendorf et dans l’équipe de LR2L, Adeline Barré pour ce travail. Ce tandem, et le choix de Michel Ollendorf ont été les garants d’une étude de qualité et en prise directe avec le terrain.

Forte de cette analyse, je peux dire que les librairies ont un avenir en Languedoc-Roussillon. Les éditeurs aussi, et ils l’ont pris en main avec le développement d’un logiciel de livres numériques enrichis, financé en grande partie par la Région. Ce sera l’objet de votre après-midi, signe que le livre construit durablement son futur en Languedoc-Roussillon, et que cela se déroule aujourd’hui.

Décidément, il n’y a pas de hasard, et cette maison de l’art contemporain est bien celle du livre, un art toujours contemporain.

Josianne COLLERAIS
Vice-Présidente

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz