Après le sale boulot, la vente des Salins du Midi.

Print Friendly, PDF & Email

Monsieur Pierre Lévy aura été au bout de ses mensonges à l’égard des salariés, des collectivités locales. Il s’est bien gardé lors de sa venue à Aigues Mortes d’annoncer son intention de vendre les Salins du midi. La remise en cause des acquis des personnels s’inscrivaient bien dans une stratégie de dépeçage du groupe.

Cette annonce brutale vient à la suite de la délocalisation d’une partie de la production en Italie, où le conditionnement se fait avec du sel Tunisien, et la vente d’une partie des terrains dont les produits ont alimenté les banques.

Après avoir pillé les bénéfices des Salins du Midi pour financer les actionnaires et les banques propriétaires, cassé les acquis des personnels, il faut s’attendre maintenant à une mise en concurrence directe avec les sites étrangers avec pour risque réel à plus ou moins long terme, l’arrêt de la production à Aigues Mortes.

L’annonce du musée du sel sans garantie de la production s’inscrit aussi dans cette stratégie.

Tout cela est évidemment inacceptable au moment où le débat sur la nécessité de produire français est au coeur du débat national.

En accord avec les représentants de salariés, je vais proposer à l’ensemble des élus concernés de se réunir au plus tôt et d’envisager la demande d’une table ronde sous l’égide de Monsieur le Préfet.

Jean-Paul BORE
Conseiller Régional

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz