Déclaration de Jean-Claude GAYSSOT Lundi 23 Avril 2012 – 09H00

PrintFriendly and PDF

Dans 14 jours va se dessiner l’avenir de la France. L’enjeu est considérable. J’ai voté pour le candidat du Front de gauche au premier tour, parce que je crois en l’existence du pluralisme à gauche. Et parce que comme communiste, j’appelle de mes vœux, depuis des années, l’émergence d’un mouvement, d’une force politique, à la fois  contestataires et constructifs,  indépendants et unitaires. En  réalisant un bon résultat, le Front de gauche a pu rapprocher cette perspective.

Aujourd’hui, toutes les voix qui se sont portées sur Jean-Luc Mélenchon  doivent sans hésitation se retrouver sur le nom de François Hollande le 6 mai.  Entre lui, qui exprime le changement et le rassemblement de toute la gauche, des progressistes, des humanistes, et celui qui incarne, au contraire l’échec, le déclin et la division, le choix est clair.

Mon engagement pour François Hollande ne se réduit pas au seul souhait partagé par une majorité de français de tourner la page de Nicolas Sarkozy. C’est un appel à un vote positif, enthousiaste, massif et constructif pour la mise en œuvre d’une politique nouvelle, de ruptures franches et déterminées dont notre pays et les classes populaires ont besoin. Au plan social, avec le pouvoir d’achat, l’emploi et le logement ; au plan économique, pour relancer la production française et refuser les diktats des marchés financiers ; au plan écologique, pour une croissance d’un nouveau type non productiviste.

Tout cela n’est possible qu’en développant la démocratie et l’intervention citoyenne. C’est ce que propose François Hollande. Plus le résultat sera large, plus le regard de l’Europe et du Monde sera  changé en faveur de notre combat pour revoir les traités, s’opposer au libéralisme et aux inégalités, pour réorienter la construction européenne.

Il y a tant à faire, dès le 7 mai, pour s’attaquer aux plus grandes difficultés, faire reculer la pauvreté, les injustices, les discriminations, le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie et pour engager les réformes structurelles profondes. Plus fort sera le résultat en faveur de François Hollande, plus fortes

seront les chances de réussir le changement !

Jean-Claude GAYSSOT
Vice-Président

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz