6 millions de l’Europe pour l’irrigation limitée et maîtrisée

Print Friendly, PDF & Email

Depuis quelques années, les professionnels de la viticulture n’ont pas manqué d’attirer l’attention du Conseil régional devant le stress hydrique dont souffre la vigne, surtout en période de sécheresse. Plus d’une quinzaine de projets d’irrigation limitée et maîtrisée de la vigne ont été déposés pour sécuriser les rendements et la qualité. L’Europe, qui trouve l’argent pour financer l’arrachage et dégager des milliers de vignerons de leur métier, ne voulait pas répondre à cette demande expresse de toute la profession viticole. Sous la pression conjointe des élus régionaux et des professionnels, l’Europe a enfin lâché. Elle vient d’accorder 6 millions d’euros de fonds européens pour étendre le réseau d’irrigation dont l’investissement global s’élèvera à 15 millions d’euros. Ces travaux permettront en gros d’irriguer 3 000 hectares.

Ils viendront s’ajouter aux 23 000 hectares de vignes déjà irriguées, ce qui au total représentera 11,8% des vignes irriguées. Le risque n’existe pas de faire pisser les vignes comme certains voudraient le faire croire. La qualité prime et tous les efforts faits depuis des décennies ne vont pas s’arrêter, bien au contraire, notamment derrière la marque Sud de France pour laquelle la Région investit énormément avec succès.

Dans le même temps, la modernisation des réseaux d’amenée d’eau permettra d’économiser l’eau. C’est une des raisons de mise en place du service public régional de l’eau.

Henry Garino
Président du Groupe
Vice-Président

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz