Pour un Grenelle régional des transports ferroviaires

Print Friendly

A l’initiative du syndicat CGT des cheminots, les Etats Généraux du service public ferroviaire se sont tenus à Narbonne, le mardi 5 juin à 17h30.

Les responsables du syndicat ont attiré l’attention des participants sur la dégradation du service public avec de graves conséquences pour l’emploi.

En vingt ans, plus de 600 emplois de cheminots ont disparu sur le site ferroviaire de Narbonne. La libéralisation du secteur ferroviaire n’arrange rien, bien au contraire. Elle va aggraver les choses avec la mise en concurrence des opérateurs de transports ferrés.

Aujourd’hui c’est l’éclatement de la SNCF, avec des filiales, et Réseau Ferré de France qui n’assume pas ses responsabilités pour le maintien et l’entretien des voies ferrées.

On a parlé à nouveau de la suppression de 11200 kilomètres de voies ferrées et même de plan social.

Les cheminots CGT de Narbonne veulent donner un coup d’arrêt à ces mesures désastreuses. Ils proposent la réouverture de ligne Narbonne Bize au trafic voyageurs en augmentant également le fret.

A Port la Nouvelle, ils demandent que le trafic fret par le train devienne la priorité.

Dans cette région, il y a de l’avenir pour le transport ferroviaire comme l’atteste la politique tarifaire menée par la collectivité régionale notamment avec le train à 1€.

Mais les besoins en terme de transport voyageurs sont énormes. Chaque année, 37000 habitants de plus arrivent dans notre région.

De l’avis de tous les participants à ces assises, il serait opportun que soit organisé un Grenelle régional des transports ferroviaires.

Henry Garino
Président du Groupe
Vice-Président

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz