Budget Supplémentaire 2012

PrintFriendly and PDF

Monsieur le Président,

Chères et Chers Collègues,

L’acte majeur du Budget Supplémentaire 2012 est sans contexte l’inscription en AP/AE (Autorisation de programme/ Autorisation d’Engagement) de 341,3 millions d’euros dont 321,5 millions d’ euros pour le contournement ferroviaire Nîmes Montpellier.

C’est la marque forte de la volonté politique de la collectivité régionale de voir à terme la réalisation de la liaison avec Perpignan.

Ainsi, la Région Languedoc-Roussillon aura pris sa part dans ce grand projet ferroviaire reliant le Nord et le Sud de l’Europe, même s’il reste encore beaucoup à faire.

En effet, l’inscription budgétaire est une chose, et dans ce cas c’est une bonne chose, mais la mobilisation des financements en est une autre.

Comme nous le savons, la majoration de la TIPP a été fléchée pour le financement des projets structurants. Son montant en 2012 est de 27,3 millions d’euros. On le voit, cette recette même cumulée sur 4 ou 5 ans couvrira à peine la moitié de la participation de la Région au financement de ces lourds investissements ferroviaires. C’est dire qu’il faudra dégager d’autres recettes pour couvrir le reste.

Cet exemple de besoins énormes de financement pour les infrastructures ferroviaires – on pourrait ajouter portuaires et aéroportuaires – pose avec encore plus d’acuité l’urgence d’une réforme de la fiscalité locale.

Elle s’impose pour redonner des moyens d’action aux collectivités territoriales. Chacun le sait ici, elles sont à l’origine de plus de 73% des investissements publics. La Fédération Régionale des Travaux Publics le sait aussi, elle qui, dans un appel au secours, se tourne vers les collectivités territoriales pour qu’elles ne faiblissent pas dans les investissements.

Ce n’est pas le cas de notre Région puisqu’elle figure parmi les premières Régions qui investissent le plus. Le Budget Supplémentaire confirme ce choix en consacrant 60% des dépenses nouvelles à l’investissement. Déjà, dans le Budget Primitif 2012, les investissements étaient en augmentation de 3,5%.

J’ai vu que l’investissement était au cœur de la rencontre mardi dernier des Président de Régions avec le Premier Ministre.

En effet, il a été fortement question de la création de la future Banque Publique d’Investissement destinée à soutenir et financer les petites et moyennes entreprises et les entreprises innovantes.

A la différence des discours de la Présidente du Front National, France Jamet, là il y a du concret proposé par les Présidents de Régions.

Les Régions pourraient entrer dans le capital des établissements régionaux de la Banque Publique d’Investissement afin que l’argent soit bien orienter vers plus de croissance et d’emploi.

Concernant les propositions du Budget Supplémentaire, elles confortent les grandes orientations budgétaires avec notamment l’augmentation de la capacité d’’autofinancement, plus de 7 millions d’euros, afin de réduire le recours à l’emprunt.

Le Budget Supplémentaire équilibré à 32 millions d’euros montre à quel point les inscriptions au BP 2012 étaient d’une grande sincérité.

Enfin, avec un taux de réalisation de plus de 95% au Compte Administratif de 2011, on peut prendre acte d’une gestion saine et responsable des finances de la collectivité régionale.

Pour toutes ces raisons, le Groupe Communiste, Républicain et Citoyen votera le Budget Supplémentaire 2012.

Henry Garino
Président du Groupe
Vice-Président

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz