Salins du Midi, Les affirmations de Pierre Lévi ne manquent pas de sel.

Print Friendly

Monsieur Pierre Lévi continue de se moquer du monde. Dans Midi Libre, il se plaint de l’importation de sel de déneigement alors qu’il en est l’instigateur, avec la vente des terrains du Lairan, qui en plombe définitivement l’exploitation. Je dénonçais cette mise en concurrence le 6 juillet qu’il refusait d’admettre. C’est fait. Il avoue lui-même les délocalisations de la production tant il a désorganisé l’entreprise avec de graves remises en cause salariales.

Son propos témoigne d’une absence totale de stratégie industrielle au profit des seuls objectifs

financiers imposés par le système banquier LBO (leverage buy-out).

Dans ces conditions, accepter son chantage et financer le musée du sel ou encore le centre

d’halothérapie avec des fonds publics ne peut être envisagé. Ce serait accepter un coup porté à la production française que le gouvernement actuel veut défendre.

Désormais le ministre du redressement productif, s’est saisi de ce dossier. Enfin ! C’est un net

changement avec le refus du ministre précédent, dit de la relance, de répondre aux courriers des élus.

Je demande pour ma part qu’il se penche sur l’arrêt du système LBO qui donne aux dirigeants de ces groupes le seul rôle de banquiers et non d’industriels. Il faut très vite construire un vrai dialogue social, pour l’avenir des Salins du Midi et ce qu’ils représentent pour la région en partenariat avec les collectivités territoriales.

Jean-Paul BORE
Conseiller Régional

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz