En feuilletant les 49 numéros de « La Région en Direct »

Print Friendly, PDF & Email

En préparant ce 50ème numéro, j’ai fait un retour sur les 49 numéros dont le premier est sorti en juin 2004.
Deux mois venaient de s’écouler après l’arrivée d’une majorité de gauche à la Région dirigée par Georges Frêche. Nous avions mis fin à 18 ans de gestion de droite appuyée par le Front National.

Le groupe communiste, républicain et citoyen était composé de neuf élus. Il sera rejoint en 2006 par Béatrice Négrier élue du MRC (Mouvement Républicain et Citoyen). Fort de ses dix élus dont quatre vice-présidents, le groupe participera activement à la mise en œuvre des engagements de la liste « Union Toute » : la gratuité des livres et des fournitures scolaires, la création de l’Etablissement Public Foncier (EPF), la construction de 8 lycées et la rénovation de 60 lycées, l’ouverture de 6 Maisons de la Région dans les départements, l’acquisition de 21 nouveaux autorails grande capacité pour développer les TER, une tarification plus favorable aux usagers, la création d’une commission régionale d’évaluation et de contrôle des aides publiques aux entreprises, la création des Parcs Régionaux d’Activités Economiques (PRAE)…

Par tous ses actes, la majorité de gauche marquera la rupture avec la gestion de droite qui nous avait laissé une ardoise de 400 M€ sans le moindre financement et une collectivité régionale surendettée. Malgré ce lourd handicap, la nouvelle équipe assurera le passif et mènera à bien son programme.

Le numéro 30 de « La Région en Direct » avait pour titre : « à quoi sert de doubler le budget de la Région.» On reprenait mon intervention sur le Budget Primitif 2008 qui dépassait le milliard d’euros contre 554 millions en 2004. Le retard était rattrapé et les interventions avec un recentrage sur les compétences obligatoires avaient augmenté de 98%.

Dans ce n° 30, on annonçait la création de l’Etablissement Public Foncier (EPF) dont Jean-Paul Boré et moi-même avions la charge. Quand la nouvelle majorité est arrivée en avril 2004, la collectivité régionale était en bas du tableau des Régions. L’objectif sur un mandat était de la hisser en milieu du tableau et même de se situer dans la première moitié des Régions. En relisant le n°40 de « La Région en Direct », on voit que la collectivité régionale en 2009 est devenue le 1ier investisseur public avec 165€ par habitant. Les dépenses d’interventions dans le cadre du Pacte Régional s’élèvent au Budget 2010 à 913,5 M€ soit plus 86,7% par rapport à 2004.

Notre groupe ne manquait pas de renouveler son interpellation en direction du gouvernement pour engager une grande réforme de la fiscalité locale.

Le n° 40 met en évidence le premier bilan de l’EPF : 60% des opérations foncières en faveur de la construction de 6 000 logements sociaux.

Le n° 41 publié en février 2010, à 1 mois des élections régionales, est consacré au bilan du mandat écoulé et aux perspectives.

Les numéros suivants jusqu’au 49 évoqueront la poursuite et l’amplification des politiques de gauche menées par une nouvelle majorité conduite par Christian Bourquin après la disparition de Georges Frêche le 24 octobre 2010. Les 4 élus communistes sortants – Jean-Claude Gayssot, Jean-Paul Boré, Josianne Collerais et moi-même – font partie de cette majorité renouvelée et le groupe CRC compte 5 membres avec Béatrice Négrier.

Le n° 49 est consacré au Débat d’Orientation Budgétaire de 2013 qui marque fortement la volonté de sortir de la crise avec deux volets essentiels : l’investissement et le soutien au pouvoir d’achat. La Région consacre 43% de son budget à l’investissement soit 196€ par habitant. Les mesures phares de ce mandat sont l’Ordi gratuit pour les lycéens, le TER à 1€ et l’aide au permis de conduire pour les apprentis (500€.)
C’est aussi la mise en place d’un grand service public de l’eau et de lourds investissements dans les infrastructures ferroviaires, portuaires et aéroportuaires.

Le 50ème numéro ne suffira certainement pas à donner une idée exhaustive des politiques mises en œuvre pour le mieux être des habitants de la région qui souffrent de la crise. Il ne donnera pas à voir complètement l’apport des élus du groupe CRC. Aussi, je vous invite à faire comme moi en reprenant la lecture des 49 numéros et notamment le 41ème  (tous les numéros)

Bonne lecture

Henry Garino
Président du Groupe
Vice-Président

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz