Cher Jean-Pierre

PrintFriendly and PDF

lezignan_logoJ’ai lu avec plaisir dans la presse du 31 janvier que tu allais animer un débat à Lézignan, le 20 février, sur les rythmes scolaires qui concernent directement les collectivités locales.

Ce débat va donc s’inscrire dans la bataille des élections municipales de Lézignan où je vois que les communistes et Rémi Pénavaire s’engagent sur la liste d’union conduite par le maire socialiste Michel Maïque.

Après 26 ans dans l’opposition, les élus communistes ont fait le choix de l’union dès le 1ier tour, à Lézignan comme à Limoux, à Castelnaudary, à Argeliers et ailleurs.

Bien entendu, je ne peux que m’en réjouir. Mais, je ne peux m’empêcher de faire un arrêt sur image en revenant en mars 2010 et aux élections régionales.

En effet, le choix que j’avais fait avec Gayssot, Collerais et Boré de partir au 1ier tour avec les socialistes m’a valu une volée de critiques et d’injures. J’étais « la Fadéla Amara de l’Aude », « le valet du capitalisme », « la serpillière de la social démocratie » et, pour couronner le tout, l’argent de mon indemnité était de « l’argent sale » dixit Alain Bonnery.

Aujourd’hui, que celles et ceux qui m’ont tapé dessus aillent avec les socialistes, ça ne pose pas problème.

Décidément, il y a de quoi s’interroger ! Je continue mon chemin de communiste au moment où j’approche mes 51 ans de Parti le 8 février (Charonne.)

Bien à toi

Henry Garino
Président du Groupe
Vice-Président

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz