Pas de leçon sur la fiscalité locale

PrintFriendly and PDF

carcassonnepourtous3S’il y a bien un sujet sur lequel la droite locale n’est pas qualifiée pour donner des leçons, c’est bien celui de la fiscalité.

Comment peut-on oublier la dette Orta et la promesse de Raymond CHESA : « moi maire, il n’en coûtera pas un sou aux Carcassonnais. »
En réalité, la ville et les Carcassonnais ont remboursé 20,7M€.
Cette dette a plombé les finances de la ville et l’onde de choc a eu de lourds effets sur les taux d’imposition.
Depuis 1989, le taux de la taxe foncière a augmenté de 31,8%, passant de 31,62 à 41,69. Celui de la taxe d’habitation a augmenté dans les mêmes proportions, passant de 12,10 à 15,94.
En 25 ans de gestion de droite de la ville, les taux des impôts locaux ont augmenté de 36,3%.Voilà pourquoi les impôts sont bien plus lourds à Carcassonne que dans d’autres villes de même importance !
Les remboursements des dettes, dont celle de Orta (EIS), se sont faits au détriment de l’investissement. Voilà pourquoi la ville a pris du retard dans divers domaines relevant de ses compétences : écoles, sport, voirie etc. !

La rupture avec cette gestion de droite a été significative depuis que notre équipe municipale a pris en main les affaires de la ville. Les taux d’imposition ont été bloqués, la dette a été réduite de 10M€, les investissements ont fortement augmenté et les dépenses de fonctionnement ont été maîtrisées.

Le bilan est là !

Pour le prochain mandat, la nouvelle équipe « Tous pour Carcassonne » poursuivra cette stratégie budgétaire en consacrant 65M€ à l’investissement.
Concernant la fiscalité, elle mettra en application l’annonce faite par le Député Maire de baisser de 4% les taux locaux d’imposition sur la durée du mandat.
Du bilan aux propositions, chacune et chacun fera son choix en connaissance de cause.

Henry Garino
Président du Groupe
Vice-Président

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz