Trèbes le 20 mars 2014 Meeting de soutien à Eric MENASSI

PrintFriendly and PDF

Red poppiesJe suis venu vous dire que vous pouvez compter sur le soutien des communistes qui comme moi sont partisans de l’union et du rassemblement le plus large dès le 1ier tour.

C’est le choix qu’ont fait mes camarades ici à Trèbes et c’est le choix que j’ai fait à Carcassonne.

L’histoire des élections municipales, à Carcassonne et ailleurs, nous a montré que quand la gauche était divisée, elle perdait.

J’ai en mémoire le discours d’un dirigeant communiste du Front Populaire qui disait qu’il fallait être unitaire pour deux.

Nous l’avons été en 2008 et 2009 à Carcassonne et la gauche unie a connu la victoire après avoir passé 25 ans dans l’opposition.

Je vous le dis, soyez toujours plus unitaires et toujours plus rassembleurs comme vous l’avez été tout au long de cette campagne électorale.

C’est la condition pour que votre équipe réussisse et je suis convaincu qu’elle va réussir parce que c’est elle qui donne la meilleure image de l’union et du rassemblement.

Je suis également venu vous dire que dès l’élection de votre équipe « Vraiment Trèbes », vous aurez le soutien de la Région Languedoc-Roussillon.

Je sais que le Président Christian BOURQUIN l’a déjà fait en rencontrant votre tête de liste Eric MENASSI.

Evoquer ce soutien de poids c’est aborder la question du développement économique, c’est parler de Béragne, du Parc Régional d’Activités Economiques Paul Sabatier (PRAE.)

Comment ne pas se préoccuper des questions d’emploi quand le taux de chômage dans le carcassonnais est de 20,4% et que celui des jeunes est de 30% !

Avec un regard extérieur mais proche, je me suis permis de décortiquer les propos tenus sur Béragne par tous les candidats.

Je peux vous dire que sur ce dossier, deux candidats sont totalement hors jeu. L’un, élu de droite sortant et l’autre représentant le Front National. En effet, leurs amis élus régionaux ont voté contre les PRAE et les budgets affectés au développement économique.

S’agissant des deux autres candidats, ils ont désigné des colistiers en charge du développement économique qui visiblement ne maîtrisent pas ce dossier de Béragne.

L’un nous dit que la commune sera chef de file – ignorance ou incompétence. Ce prétendant aux questions économiques devrait savoir que le PRAE est piloté par un syndicat mixte et que la ville de Trèbes y est représentée par son maire.
Il devrait savoir également que le chef de file en matière de développement économique c’est la Région.

Il devrait savoir enfin que c’est Carcassonne Agglo qui a la compétence du développement économique.

L’autre candidat dit « qu’il se fait fort de pousser sur la zone de Béragne et qu’il s’engage à batailler pour obtenir de la Région une partie des 1,5 milliards d’euros des fonds européens. »

Lui aussi devrait savoir que la Région a mis 500 millions d’euros en autorisation de programme pour l’acquisition et les aménagements des 17 Parcs Régionaux d’Activités Economiques.

Vous le voyez, aucun de ces quatre candidats n’est qualifié pour prendre en charge de manière efficace le développement économique de Béragne.

Seul Eric MENASSI a pris la mesure des enjeux et a pris les bons contacts avec les représentants des collectivités territoriales qui ont la compétence du développement économique : la Région et l’Agglo.

Seul Eric a compris que la ville de Trèbes devait sortir de son isolement et travailler avec tous les partenaires – collectivités et chambres consulaires – pour que le développement économique devienne la priorité des priorités.

Comme l’ont fait les maires de Castelnaudary avec le Parc Nicolas Appert qui va recevoir la centrale d’achat et de stockage de la chaîne Leclerc avec 150 à 200 emplois, et le maire de Limoux avec le Parc Charles Cros où vient de sortir de terre une pépinière d’entreprises.

Le nouveau maire de Trèbes aura entre ses mains des atouts pour avancer sur le Parc Paul Sabatier avec l’annonce d’un projet d’usine de pâtes alimentaires avec à la clé la possibilité de création de 350 emplois. Il a été également évoqué l’arrivée d’une société fabriquant des produits phytosanitaires sous label français.

Avec Eric et toute son équipe, la ville de Trèbes va enfin prendre toute sa place dans l’agglomération de Carcassonne et va devenir un partenaire privilégié de la Région.

Le 23 mars, le seul vote efficace et novateur sera le vote « Vraiment Trèbes » le vote Eric MENASSI.

Je vous souhaite une belle victoire.
Je suis venu vous dire que vous pouvez compter sur le soutien des communistes qui comme moi sont partisans de l’union et du rassemblement le plus large dès le 1ier tour.

C’est le choix qu’ont fait mes camarades ici à Trèbes et c’est le choix que j’ai fait à Carcassonne.

L’histoire des élections municipales, à Carcassonne et ailleurs, nous a montré que quand la gauche était divisée, elle perdait.

J’ai en mémoire le discours d’un dirigeant communiste du Front Populaire qui disait qu’il fallait être unitaire pour deux.

Nous l’avons été en 2008 et 2009 à Carcassonne et la gauche unie a connu la victoire après avoir passé 25 ans dans l’opposition.

Je vous le dis, soyez toujours plus unitaires et toujours plus rassembleurs comme vous l’avez été tout au long de cette campagne électorale.

C’est la condition pour que votre équipe réussisse et je suis convaincu qu’elle va réussir parce que c’est elle qui donne la meilleure image de l’union et du rassemblement.

Je suis également venu vous dire que dès l’élection de votre équipe « Vraiment Trèbes », vous aurez le soutien de la Région Languedoc-Roussillon.

Je sais que le Président Christian BOURQUIN l’a déjà fait en rencontrant votre tête de liste Eric MENASSI.

Evoquer ce soutien de poids c’est aborder la question du développement économique, c’est parler de Béragne, du Parc Régional d’Activités Economiques Paul Sabatier (PRAE.)

Comment ne pas se préoccuper des questions d’emploi quand le taux de chômage dans le carcassonnais est de 20,4% et que celui des jeunes est de 30% !

Avec un regard extérieur mais proche, je me suis permis de décortiquer les propos tenus sur Béragne par tous les candidats.

Je peux vous dire que sur ce dossier, deux candidats sont totalement hors jeu. L’un, élu de droite sortant et l’autre représentant le Front National. En effet, leurs amis élus régionaux ont voté contre les PRAE et les budgets affectés au développement économique.

S’agissant des deux autres candidats, ils ont désigné des colistiers en charge du développement économique qui visiblement ne maîtrisent pas ce dossier de Béragne.

L’un nous dit que la commune sera chef de file – ignorance ou incompétence. Ce prétendant aux questions économiques devrait savoir que le PRAE est piloté par un syndicat mixte et que la ville de Trèbes y est représentée par son maire.
Il devrait savoir également que le chef de file en matière de développement économique c’est la Région.

Il devrait savoir enfin que c’est Carcassonne Agglo qui a la compétence du développement économique.

L’autre candidat dit « qu’il se fait fort de pousser sur la zone de Béragne et qu’il s’engage à batailler pour obtenir de la Région une partie des 1,5 milliards d’euros des fonds européens. »

Lui aussi devrait savoir que la Région a mis 500 millions d’euros en autorisation de programme pour l’acquisition et les aménagements des 17 Parcs Régionaux d’Activités Economiques.

Vous le voyez, aucun de ces quatre candidats n’est qualifié pour prendre en charge de manière efficace le développement économique de Béragne.

Seul Eric MENASSI a pris la mesure des enjeux et a pris les bons contacts avec les représentants des collectivités territoriales qui ont la compétence du développement économique : la Région et l’Agglo.

Seul Eric a compris que la ville de Trèbes devait sortir de son isolement et travailler avec tous les partenaires – collectivités et chambres consulaires – pour que le développement économique devienne la priorité des priorités.

Comme l’ont fait les maires de Castelnaudary avec le Parc Nicolas Appert qui va recevoir la centrale d’achat et de stockage de la chaîne Leclerc avec 150 à 200 emplois, et le maire de Limoux avec le Parc Charles Cros où vient de sortir de terre une pépinière d’entreprises.

Le nouveau maire de Trèbes aura entre ses mains des atouts pour avancer sur le Parc Paul Sabatier avec l’annonce d’un projet d’usine de pâtes alimentaires avec à la clé la possibilité de création de 350 emplois. Il a été également évoqué l’arrivée d’une société fabriquant des produits phytosanitaires sous label français.

Avec Eric et toute son équipe, la ville de Trèbes va enfin prendre toute sa place dans l’agglomération de Carcassonne et va devenir un partenaire privilégié de la Région.

Le 23 mars, le seul vote efficace et novateur sera le vote « Vraiment Trèbes » le vote Eric MENASSI.

Je vous souhaite une belle victoire.

Henry Garino
Président du Groupe
Vice-Président

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz