Jean-Claude GAYSSOT propose la création d’un collectif citoyen de vigilance

Print Friendly

vigilantNous avons l’expérience de la main mise du Front national sur des collectivités. Chaque fois cela s’est traduit par des atteintes graves concernant les domaines culturels, éducatifs et sociaux.

Aujourd’hui à Béziers, le maire est revendiqué FN par le parti de M. Le Pen. Nous ne voulons pas d’une politique municipale faite de discriminations, de rejet et de violence. Nous voulons, en nous appuyant sur les élus d’opposition qui ont au cœur les valeurs de la République, de la justice sociale et de l’humanisme, combattre les idées et les mesures porteuses de haine. Béziers, pour s’en sortir, mérite mieux que ce sombre avenir.

Ce n’est donc pas en fuyant, ou en abandonnant notre territoire biterrois déjà mal en point que nous redresserons la barre et que nous préparerons de meilleurs lendemains.

Par ailleurs, interrogé sur la décision du Club Toulonnais de ne pas venir jouer contre l’ASBH, Jean-Claude GAYSSOT a exprimé son regret et souhaité que le Président du Club revienne sur sa décision.

Le match prévu qui n’avait rien à voir avec la municipalité, a-t-il dit, aurait été l’occasion, au contraire, comme l’équipe de France de Rugby l’avait fait en Afrique du Sud au moment de l’Apartheid en allant jouer à Prétoria, ce qui a valu à Bernard Lapasset de rencontrer Nelson Mandela et d’être présent à ses obsèques, de lutter efficacement contre toutes les formes de racisme.

Jean-Claude GAYSSOT
Vice-Président

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz