Session du Conseil Régional Vendredi 18 avril 2014 Intervention d’Henry GARINO Pour le Groupe CRC

Print Friendly

Pie chart conceptCompte Administratif 2013

Monsieur le Président,
Chères et chers collègues,

Si le Compte Administratif 2013 était passé devant une agence de notation, il aurait obtenu au moins un triple A.

Je vois déjà les rires moqueurs des élus de l’opposition. Mais, je pourrais en quelques mots, leur casser l’envie de continuer de rire.

J’ai ici le Compte Administratif de 2004 et l’audit financier de la Région, réalisé par le Cabinet Klopfer.

Je ne vais pas vous en infliger la lecture, si ce n’est pour rappeler aux élus de l’opposition que, quand ils avaient en charge la gestion de la collectivité régionale, c’était la fuite en avant jusqu’au début 2004.

La conclusion du Compte Administratif est celle-ci : « la collectivité régionale a lancé plus d’opérations qu’elle n’en était capable d’en réaliser, contraignant fortement les marges de manœuvres budgétaires. »

Le surengagement en dépenses d’investissement était supérieur au BP de 2003, le taux de réalisation n’était que de 57%.

Le budget 2004 avait toutes les caractéristiques d’un budget insincère.

Je n’en dit pas plus. Vous le voyez, je ne pense pas que les élus de l’opposition soient qualifiés pour nous donner des leçons de gestion.

Revenons au triple A

Le premier concerne le taux d’exécution qui s’élève à 98,6%. C’est du jamais vu. Le taux de réalisation des recettes est encore plus élevé pour s’établir à 99,7%.

Qui peut contester ici la sincérité de ce budget ? Ce qui a été annoncé et voté au BP 2013 a été réalisé dans sa presque totalité. Les élus de la majorité sont des élus de parole. Ils ont tenu leurs engagements. Ils le doivent aussi à une administration de la collectivité régionale qui a veillé scrupuleusement à l’exécution des engagements budgétaires. Elle mérite un grand coup de chapeau.

Le deuxième A, c’est le niveau record des investissements : 518,7 millions d’euros soit 44,1% du budget alors que celui de l’ensemble des Régions est de 36,5% et que celui de l’Etat n’est que de 6 à 7%.

Le budget d’investissement 2013 est deux fois supérieur à ceux de 2004 et 2005.

C’est 177€ par habitant contre 120€ par habitant pour l’ensemble des régions.

La Région Languedoc-Roussillon se place en tête des Régions et reste le premier investisseur public.

Nous ne pouvons que nous en féliciter et surtout, nous nous devons de conserver ce haut niveau d’investissement car la région est en souffrance avec un taux de chômage de 14% et un taux de pauvreté des plus élevé du pays.

Pour toutes ces raisons, nous ne pouvons pas accepter la réduction annoncée de 10 milliards d’euros sur le dos des collectivités locales et territoriales pour les 3 ans à venir alors que ce sont elles qui assurent plus de 70% de l’investissement public.

Dans ces conditions, et surtout pour la sortie de la crise, il faut continuer de donner la priorité à l’investissement comme nous le faisons dans cette région.

Quand on consacre plus de 82% des dépenses au Pacte Régional, on fait le choix d’injecter l’essentiel du budget dans l’économie régionale.

Prioriser l’investissement, c’est parler emploi et formation ! Notre devoir est d’établir le meilleur rendement entre l’investissement public et l’emploi.
Quand la Région met 481,4 millions d’euros en investissement et 145,7 millions d’euros dans son budget pour le développement économique, il faut que concrètement cela se traduise en milliers d’emplois sauvegardés et créés.

J’ai essayé, en reprenant tous les dispositifs aux entreprises dont le montant s’élève à 57,4 millions d’euros, de recenser le nombre d’emplois sauvegardés et créés. Je suis arrivé à plus de 11 000. J’ai lu que la réalisation du contournement ferroviaire de Nîmes Montpellier mobilisait plus de 1 500 emplois.

Combien d’emplois sur les chantiers de construction de nouveaux lycées et de réhabilitation des lycées, sachant que la Région a mis depuis 2009, 130 millions d’euros en investissement par an dans le PPI ?

Combien d’emplois sur les chantiers des ports, aéroports, plan campus et
Aqua Domitia ?

Combien d’emplois pour les 5 000 logements sociaux construits en 2013 ?

Il me semble que nous devrions être plus exigeants en matière d’évaluation des aides publiques aux entreprises et des investissements. Il s’agit de rechercher l’efficacité pour que l’économie régionale soit plus pourvoyeuse d’emplois.

Des emplois il y en a également dans l’économie sociale et solidaire, dans la culture, le tourisme et l’économie du patrimoine.

Le troisième A, c’est le montant élevé de l’épargne brute : 234 millions d’euros soit 26,3% des recettes de fonctionnement alors que la moyenne des régions est de 23,8% et celui des autres collectivités est de 15,4%.
L’épargne nette a augmenté de 9,5%.

On peut tordre les chiffres dans tous les sens, mais la réalité est bien là ! Les dépenses de fonctionnement ont été maîtrisées puisqu’elles n’augmentent que de 1%.

Bien sûr, les critiques ne vont pas manquer concernant l’endettement qui repart à la hausse. Mais, venant des élus de l’opposition, elles sont pour le moins déplacées, sachant que Sarkozy et Fillon ont augmenté la dette de l’Etat de 600 milliards.

Aujourd’hui, celle-ci pèse 30 000€ par habitant alors que celle de la Région est de 342€ par habitant. Il importe de souligner que les emprunts de la collectivité régionale servent essentiellement les investissements. Ils sont généralement fléchés.

Je ne peux pas conclure sans parler du volet soutien direct au pouvoir d’achat qui s’élève à 64,2 millions d’euros soit 24€ par habitant. C’est notre pacte de solidarité régional dont devraient s’inspirer François Hollande et Manuel Valls au lieu d’avoir les yeux rivés sur le pacte de responsabilité et la finance.

Ici, le pacte de solidarité c’est 2 000€ par stagiaire en formation,
c’est 3 400€ par apprenti,
c’est 2 396€ par jeune dans les écoles de la 2ème chance,
c’est 2 800€ par logement social construit,
c’est avec LoRdi : 535€ par lycéen,
c’est la gratuité des livres et des fournitures scolaires,
c’est le train à 1€.

C’est ça le pacte de solidarité, c’est ça une politique de gauche, c’est ça une politique de progrès social et humain !

L’humain d’abord, c’est dans les actes !

Le groupe CRC votera le Compte Administratif 2013.

Henry Garino
Président du Groupe
Vice-Président

 

Télechargements

Aide à l’installation d’un jeune vigneron victime d’un incendie criminel

La dette régionale

La dette régionale bis

Billet d’Henry GARINO

Les élus du FN ont voté contre le logement social

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz