Intervention d’Henry GARINO pour la signature du contrat de canal de Luc Ornaisons Boutenac

Print Friendly

canal_luc_ornaisonBonjour à toutes et à tous,

A l’échelle de la région Languedoc-Roussillon, l’eau est un enjeu majeur. Les déséquilibres quantitatifs mis en évidence sur de nombreux fleuves côtiers ainsi que l’augmentation future des besoins en eau, liée notamment à la croissance démographique, sont autant de défis à relever pour les années à venir. A t-on idée des besoins en eau pour accueillir les 30 000 nouveaux arrivants !
Les démarches locales que sont les « contrats de canaux » trouvent dans ce contexte régional difficile toute leur légitimité.

Ces contrats de canaux répondent également parfaitement aux orientations du Service Public Régional de l’Eau et plus spécifiquement au programme Aqua Terra. En effet, ce programme est une action forte de la Région en matière d’eau agricole afin d’accompagner sur le territoire une mobilisation raisonnée de la ressource en eau et de permettre une agriculture de qualité, diversifiée et compétitive, respectueuse des milieux aquatiques.

Le canal de Luc est l’un des plus anciens du département de l’Aude. Créé en 1889, il permet à partir des eaux de l’Orbieu d’irriguer 1 200 hectares de terres viticoles. Le canal d’irrigation alimente également une nappe souterraine qui est utilisée pour l’alimentation en eau potable.

Comme cela nous a été expliqué, compte tenu du déséquilibre quantitatif existant sur la ressource en eau de l’Orbieu, avec notamment des étiages très marqués, le canal peut, certaines années, ne pas être autorisé à irriguer en période estivale. Le fonctionnement du canal va ainsi devoir évoluer pour concilier les usages de l’eau et la qualité des milieux aquatiques.

La signature de ce contrat ambitieux, qui doit permettre au canal de faire sa mutation afin de répondre aux nouveaux enjeux de gestion de la ressource et d’aménagement du territoire, a été le fruit d’un long travail de concertation.

Avec la signature de la Charte d’objectifs, le 27 mars 2009, nous vous avions promis d’être présents à vos côtés pour mener ce chantier ambitieux de modernisation du canal ; il était important de remplir nos engagements. La Région apportera en effet 1,36 M€ sur les 5 ans de ce contrat, d’un montant global de 4,5 M€.

La Région sera notamment très fortement mobilisée sur l’objectif stratégique « Assurer la gestion du système pour satisfaire les besoins dans le respect de la ressource, en définissant une stratégie pluriannuelle de gestion des ouvrages. » Du FEADER pourra d’ailleurs très certainement être mobilisé sur cet objectif.
En Région, depuis 2007, et le lancement des mesures de modernisation financées du FEADER, près de 57 Mm³ d’économies d’eau ont été réalisées sur les canaux d’irrigation. La Région est totalement mobilisée afin de poursuivre cette dynamique engagée depuis plusieurs années au sein du futur Programme de Développement Rural (PDR.)

En effet, en devenant gestionnaire des fonds européens pour la période 2014–2020, la Région réaffirme son ambition pour soutenir l’agriculture irriguée dans le respect des milieux aquatiques. Elle a notamment pu, avec le concours de tous, construire un programme renforcé qui réponde aux grands enjeux du développement de l’hydraulique agricole : modernisation des réseaux, économies d’eau, extension et création de nouveaux périmètres irrigués…

Avec une maquette financière de 22 M€ et deux mesures ouvertes directement en faveur de l’hydraulique agricole et des économies d’eau, le Languedoc-Roussillon a ainsi réellement misé sur la qualité des milieux aquatiques et sur l’eau pour le développement économique de son territoire.

Dans l’attente de la mise en œuvre opérationnelle de ce nouveau PDR, la phase de transition mise en œuvre en 2014 pour éviter une année blanche va permettre d’ores et déjà de mobiliser
254 000€ de FEADER sur des économies d’eau.

Henry Garino
Président du Groupe
Vice-Président

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz