Intervention d’Henry GARINO sur la DM3

PrintFriendly and PDF

Pie chart conceptComment ne pas se saisir de cette DM3 même s’il s’agit d’ajustement à la marge pour dire aux habitants de la région : vous avez en 2010 renouvelé votre confiance à une majorité de gauche qui a pris des engagements et les a respecté.
Quand on présente un taux d’exécutions budgétaire de 99% nous apportons la preuve éclatante que le BP 2015 n’était pas un effet d’annonce.
Avec les services de finances et la majorité régionale nous savions que les moyens budgétaires étaient mobilisés pour engager les investissements, les dépenses de fonctionnement et couvrir l’annuité de la dette.
Faut-il le rappeler n’en déplaise à mes collègues de l’opposition ce n’était pas le cas en 2003-2004. Le taux d’exécution budgétaire n’était que de 57%.
Le budget 2004 était frappé d’insincérité.
Aujourd’hui à un mois et demi de la fin de ce mandat, les agences de notation, les organismes bancaires reconnaissent que la situation financière de la collectivité régionale est saine.
Ils disent même que dans le cadre de la future grande région, les perspectives sont favorables.
La DM3 confirme ce qui constitue le point fort de la stratégie budgétaire : L’investissement élevé.
88% des crédits de paiement sont consacrés à l’investissement et 99.5% des autorisations de programme et des autorisations d’engagements sont également consacrés à l’investissement.
La région poursuit sont effort d’investissement avec un taux de 43.2% du budget alors que pour l’ensemble des collectivités territoriales les investissements ont baissé de 9.2% en 2015
La cours des compte admet dans son rapport annuel, je cite «  que l’accélération de la baisse de la DGF de 2015 à 2017 est de nature, du fait de son ampleur, a modifier le modèle financier des collectivités »
Il est urgent de réaffecter au moins 10 milliards de crédit d’impôts compétitivité, emplois, aux collectivités territoriales qui assurent plus de 70% de l’investissement public.
Ils auraient certainement plus d’effet en terme de croissance économique et d’emploi que ceux accordés aux entreprises qui pour le moment dans le cadre de ce CICE ne produisent pas de résultats.
Il suffit de se déplacer dans nos départements et d’ouvrir les yeux pour constater que tous les grands chantiers engagés ou soutenu par la région que ce soit pour le réseau ferroviaire, les ports, les aéroports, les lycées neufs ou la rénovation des lycées, sont pourvoyeurs de très nombreux emplois.
S’il y à bien un domaine ou les engagements ont été tenu c’est bien celui des lycées, avec la construction de dix lycées neufs et 70 réhabilités.
On a rien à craindre de faire l’inventaire des autres domaines de compétences qu’elles soient obligatoires ou choisies.
Avec les autorisations de programmes nouvelles pour un montant de 132.6 M€ nous anticipons sur le budget primitif de 2016 et surtout c’est la continuité du service public qui est assurée.
Quand les services de nos deux régions dénombrent plus de 600 politiques publiques et que 10% seulement peuvent être rapidement transposables, cela veut clairement dire que le chantier de l’harmonisation des politiques publiques sera complexe et prendra certainement du temps.
Mais nous ne pouvons pas imaginer un seul instant que puisse être remise en cause les politiques publiques de gauche et progressistes misent en place en Languedoc Roussillon.
Si d’aventure la droite prenez en main la direction des affaires de la grande Région, le risque est fort de voir disparaître ses politiques publiques. Leurs élus dans cette assemblée ont d’ailleurs voté contre les principales.
Leur candidat Dominique Reynié n’a pas caché hier qu’il était prêt à supprimer l’ordi gratuit pour tous les lycéens considérant que c’était une folie.
Il promet un choc d’investissements nouveaux de 650M€ tout en assurant les 450M€ d’investissements de la Région Midi Pyrénées.
Par contre il n’a rien dit des 556M€ d’investissements de la Région Languedoc Roussillon.
A-t-il décidé de ne pas les honorer et de les détourner pour son choc d’investissement ? La question est posée ?
Pour conclure les élus du groupe Communiste Républicain et Citoyen souhaitent vivement que les mesures phare comme la gratuité des livres et de l’Ordi, le train à 1€ et bien d’autres mesures dans le domaine social et culturel deviennent la règle dans la future grande Région.
Notre groupe votera la DM3

Henry Garino
Président du Groupe
Vice-Président
Jean-Paul BORE
Conseiller Régional
Josianne COLLERAIS
Vice-Présidente
Jean-Claude GAYSSOT
Vice-Président
Béatrice NEGRIER
Vice-Présidente

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz