– 7,5 euros de taxe foncière : une insulte pour les familles carcassonnaises !

Print Friendly

Même pas une baguette de pain par jour pendant une semaine ! Le soufflé de la baisse de la taxe foncière est vite retombé, il s’est même écrasé sur le carrelage de la cuisine… Moins 1,1 % et
moins 7 euros sur la taxe foncière, cela prêterait à rire si la situation financière des familles n’était pas aussi grave ! Carcassonne subit depuis 1991 un taux de 18 points plus élevé que la moyenne nationale des villes du même type ; à ce rythme de baisse annuelle, et à condition qu’elle se poursuive, il faudra attendre plus de 16 ans, soit en 2033 au mieux, pour que la taxe retrouve son taux « normal ».

Ainsi donc, les familles carcassonnaises auront été saignées à blanc pendant 42 ans pour éponger une dette qui rappelons-le, provient de la dette Orta de sinistre mémoire, initiée par
l’ancien maire de droite Raymond CHESA, avec une hausse de 426 euros par habitant. La ville, par cet « effort », verra ses finances 2018 amputées de 360 000 euros, alors qu’elle n’a
pas hésité à dépenser 20 millions d’euros sur 20 ans pour l’esplanade Gambetta. Deux poids, deux mesures !

Pour être significative, incitative en terme de pouvoir d’achat et réparatrice, nous avions dit que la baisse de la taxe foncière devait aller bien au-delà de 3 %. Un geste fort aurait été une baisse d’au moins 5 %.

La campagne électorale en cours démontre chaque jour la profondeur du mépris que les FILLON, MACRON, LE PEN et quelques autres, hélas trop nombreux, apportent à l’honnêteté, à la
droiture, à la justice, à la considération envers les électeurs et les concitoyens. Force est de constater que cette baisse, initiée par la majorité municipale et son maire relève, hélas encore, de la même attitude et du même niveau.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz