C’est la dette ORTA qui a fait exploser la taxe foncière !

PrintFriendly and PDF

Il est à peine croyable que le maire ose dire devant le Conseil Municipal que la dette ORTA n’est pour rien dans la suraugmentation de la taxe foncière pour les Familles carcassonnaises. Qu’il
nous explique pourquoi, au moment des premières annuités de la dette, le taux de la taxe foncière est passé de 1990 à 1992 de 30,36% à 35,41%.

Qu’il nous explique comment il a été possible de dégager pendant plus de 15 ans 1,2 millions d’euros par an sur le budget de fonctionnement pour payer la dette ORTA, si ce n’est en allant
chercher dans la poche des familles carcassonnaises des recettes fiscales par le biais de la taxe foncière notamment qui a atteint en 2009 le taux de 41,69%, soit une augmentation de 37,3%.

Cela fait beaucoup pour des élus qui se sont (re)présentés comme des experts en gestion ! La ville de Narbonne, qui n’a pas subi une dette comme celle d’Orta, a un taux foncier bâti de
28%. Le taux moyen de l’impôt foncier des villes de même strate est de 23,7%. Le maire de Carcassonne peut tourner les chiffres dans tous les sens : sur le budget de fonctionnement, il a été sorti 20,6 millions d’euros pour payer la dette Orta et le taux du foncier bâti de 1990 à 2009 est bien passé de 30,36% à 41, 69%.

Les familles carcassonnaises étaient en droit d’attendre une baisse de la taxe foncière d’au moins 5%.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz